Categories Menu
[THE FALL] 1×01 : Dark descent

[THE FALL] 1×01 : Dark descent

L’autre jour, je m’ennuyais et…

Non j’déconne.

L’autre jour, j’avais envie de regarder un truc léger, sympa, rigolo, qui vous remonte le moral… et d’un coup, je me suis dit : « Tiens, pourquoi pas The Fall ?? »

Ça se tient, non ?

Non ? Bon.

Alors, je pense qu’inconsciemment, le fait de voir Jamie Dornan à peu près partout ces derniers temps a joué. Souvenons-nous que dans Once Upon A Time, je l’avais trouvé tout à fait buvable. Et comme il est tout simplement HORS DE QUESTION que j’aille voir cette mascarade de film dans lequel il joue actuellement, ben écoutez… voilà, quoi.

Capture d’écran 2015-02-14 à 10.01.49

Non, Jamie. Tu peux avoir l’air fâché tout ce que tu veux, j’irai pas la voir, ta daube.

Et puis pour une fois que Gillian Anderson joue dans un truc où elle tient un premier rôle, why not.

Capture d’écran 2015-02-14 à 09.42.30

Madame, vous avez bercé mes samedis soir d’étudiante, je vous aime.

Je ne vous cache pas qu’il s’agit d’une histoire de meurtre et d’enquête policière. Vraiment le truc qui me gave assez rapidement, autant dire qu’il faut que ce soit EXTRAORDINAIRE pour que je reste devant. (Broadchurch, quoi.)

Ça semble bien parti.

C’est lourd, c’est lent, c’est beau et moche à la fois, le tueur (on sait tout de suite qui c’est, je vous rassure) est sublime… mais sans être sympathique façon Dexter, chose dont je suis tout à fait reconnaissante à « The Fall ». Donc on le regarde en se régalant visuellement mais avec l’horreur bloquée dans la gorge. Bref, c’est bien. La musique est horriblement lancinante, elle vous noie dans l’obscurité, c’est comme un vent glacial qui s’engouffre à l’intérieur de vous. En plus c’est à Belfast donc autant dire qu’on n’y voit jamais le soleil. Enfin c’est curieusement hypnotisant et sans vraiment savoir pourquoi, j’étais verdâtre de devoir aller faire des choses de la vraie vie au lieu de m’enquiller la suite.

La Suite

Posted by on fév 20, 2015 in Fourre-tout | 11 comments

Ceci n’est pas une devinette !

Je regarde une série britonne (j’vous en parlerai), présentement. Jolie, avec des belles robes et tout… pour me remettre d’une série nettement moins jolie sans belles robes et tout. (J’vous en parlerai aussi.)
Et honnêtement, à chaque fois que je vois ça…

Capture d’écran 2015-02-19 à 16.15.54

… je me dis : « Putain, vive la France. »

 

La Suite

Posted by on fév 19, 2015 in Fourre-tout | 16 comments

[SPARTACUS] 106 : Delicate things

[SPARTACUS] 106 : Delicate things

Tout a commencé (ou plutôt REcommencé) alors qu’il fallait monter une table basse. Le truc con, quoi.
Moi, que voulez-vous, je prévois large : je prends mon aprem. (Magie, Moldus, interdiction, etc.)

M’enfin au bout de dix minutes, je me rends bien compte que j’en ai pour des plombes, de faire ça à l’ancienne, là, assise sur mon cul dans le salon. Du coup, pour faire passer le temps, je décide de me mater l’intégralité du replay des Reines du shopping quelque chose d’un peu sympa, mais de préférence déjà vu histoire de pouvoir visser à peu près correctement.
L’idée brillante me vient d’exhumer mon coffret de « Gods of the Arena ». (Oui, j’ai le coffret, moi. *proud*)

Au début, j’ai vissé. Et au fur et à mesure, j’ai de moins en moins vissé. Il se peut même que j’aie remis plusieurs fois certaines scènes. *cough cough*
Et là, trois semaines mois après avoir mis un temps infini à monter cette table, je finis mon revisionnage de la saison 1. Après avoir fait Gods of the Arena, Vengeance, et War of the damned.

Du coup, j’ai eu envie de claquer une petite review, là, sans prévenir.
Ne râlez pas, je sais que vous aimez ça, bande de petits dégoulasses !

La Suite

Posted by on fév 13, 2015 in Spartacus : blood and sand | 3 comments

Ces scènes magiques qui font FNL (2)

Coach Taylor est formidable. Regardez-le qui tente d’épargner Mrs Coach le plus longtemps possible. Avant de devoir lui asséner la terrible vérité.

SPARTACUS_106_00233

Alors non. Malgré la tête de déterré que tire Coach Taylor, sa fille Julie n’est pas atteinte d’une leucémie ou tout autre truc abominable. Et lorsque Tami Taylor se relève d’un bond avec l’expression que voici :

La Suite

Posted by on fév 11, 2015 in Friday night lights | 2 comments

Ces scènes magiques qui font FNL (1)

Parfois, quand j’ai le temps de réfléchir à autre chose qu’à « Putain je vais être en retard » et « Où est-ce que je bosse aujourd’hui, au fait ? », je repense à certaines vieilles séries et je me demande ce qui faisait leur magie, ce qui a fait que j’ai passé tant d’heures à enchaîner les épisodes il y a des années de cela.

En revoyant cet épisode de la saison 3, et plus particulièrement cette scène, je me suis souvenue. C’est ça, FNL. Des scènes toutes simples mais des moments de grâce, avec une caméra complice, au plus près des protagonistes.

La Suite

Posted by on fév 9, 2015 in Friday night lights | 1 comment

[FRIDAY NIGHT LIGHTS] 201 : Last days of summer

[FRIDAY NIGHT LIGHTS] 201 : Last days of summer

Hey, y’all !

Vous avez le droit de penser que je suis en plein revival 2011.
En vrai, j’ai la grippe, les gens, c’est tragique, c’est affreux, c’est atroce, c’est l’ABOMINATION !

Quand il a été question de garder le lit, je me suis dit : « Bon. Qu’est-ce que j’ai envie de regarder une dernière fois avant de crever ? » (Souvenons-nous que je ne suis pas du tout une drama-queen.)

Évidemment, j’ai pensé à Spartacus BSG, mais au fond de moi, j’ai dû sentir que la fin n’était pas encore tout à fait arrivée. Et puis je me suis souvenue de certains DVD encore sous blister. La fin de FNL, yep. Mais hein ? C’est que je risquais d’avoir oublié le début ! Et qui de mieux pour vous tenir la main lorsque vous claquez des dents sous la couette ? COACH TAYLOR !!!

Laissez-moi vous dire qu’il a été merveilleux. Et que son index cosmique m’a été d’un grand secours.

Bref, je me suis enfilée la saison 1 en trois jours. Bien pratique, la grippe, de toute façon, vous ne pouvez pas faire grand-chose donc bon.
Ça m’aurait bien arrangée d’avoir encore une fièvre de cheval pour attaquer la saison 2 que je ne porte pas vraiment dans mon cœur, mais force est de constater que je reprends vie. Et que passés les premiers émois d’il y a près de quatre ans, la saison 2 me semble beaucoup moins indigeste. 

Allez, je suis sympa et je ne vous reparle pas de la grande année de la grève des scénaristes parce qu’on va tous avoir l’air très vieux, mais… si, cette saison 2 de FNL en est le fruit. Tout s’explique, non ??

(2007, guys. Je ne vous mens pas. 2007.)

Bref ! Allons donc lancer quelques ballons, je vous prie. J’ai le souffle court mais besoin de me dégourdir les papattes.

La Suite

Posted by on fév 5, 2015 in Friday night lights | 11 comments

Page 1 sur 1  15812345102030Dernière page »
FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top