Categories Menu

La WitchWeek (semaines 42 et 43)

Eh ben bonjour mes petites biches !
Je suis bien désolée d’avoir zappé la WitchWeek de la semaine dernière, mais voyez-vous, je n’étais pas bien en forme (d’ailleurs ça va moyen mieux), j’avais la tronche vrillée ou presque. (Malàlatête.)

Du coup, bienheureux minions, vous avez le droit, en ce grand soir de Toussaint, à une deubeul WitchWeek, c’est-y pas merveilleux ??

giphy

Alors, histoire de vous avertir, voici les épisodes dont je vais parler aujourd’hui :

– Masters of Sex saison 4, épisode 6 « Family only » et épisode 7 « In to me you see ».

Poldark saison 2, épisodes 7 et 8.

– Black Mirror saison 2, épisode 3 « The Waldo moment » et le spécial Noël « White Christmas ».
Puis saison 3, épisodes 1 « Nosedive », 2 « Playtest », 3 « Shut up and dance », 4 « San Junipero » et 5 « Men against fire ».

– Westworld saison 1, épisodes 3 « The stray » et 4 « Dissonance theory ».

– The Big Bang Theory saison 10, épisode 5 « The hot tub contamination ».

Ainsi, si vous n’avez pas vu ces épisodes…

gandalfgif2

Ou du moins scrollez très vite jusqu’à la suite.
Allez, cliquons, mes bons !

 

– Alors sachez qu’à la casa de Sorci, tout lundi qui se respecte démarre par l’épisode de la semaine de Masters of Sex. (Merci OCS, merci, tout marche très bien désormais et je suis bien aise de ne pas avoir à télécharger.)
Il y a quinze jours, j’eus donc le plaisir de me marrer devant le numéro 4×06, dans lequel l’avocat du sieur Billou emmène, un peu embêté, une insistante Libby à un rencard dans un camp de naturistes.

mastersofsexs04e06_14

gifmichael

Eh bien elle s’y est montrée souveraine ! Honnêtement, heureusement que Libby est là, cette saison, il n’y a qu’elle qui ne soit pas à gifler. Elle gère super bien le passage à une nouvelle vie, profite à fond de sa liberté, s’ouvre à de nouvelles sensations…

mastersofsexs04e06_7

Et gère infiniment bien son histoire finissante avec Bill…

mastersofsexs04e06_20

Ainsi que son histoire naissante avec le beau gosse de service. Il a intérêt à se montrer à la hauteur, celui-là, sinon on lui défonce sa petite gueule, OK ?

Ce qui m’a frappée, c’est qu’avant, c’était Bill le papa (elle l’appelait Daddy, je m’en suis jamais remise) et aujourd’hui, c’est elle qui joue les mamans.
Sinon, c’est le grand retour de Barton…

mastersofsexs04e06_17

Et de ses rigolotes mimiques, yiiiiii !

mastersofsexs04e06_3

J’aime tant Barton, j’aime tant Beau Bridges !

gifpushing
Hélas, cette affaire de bébé prend un tournant des plus tragiques.

mastersofsexs04e06_5

Pauvre Betty. Encore si loin du mariage pour tous.
Sinon, j’avoue que je me suis marrée en voyant Virginia se faire toute belle pour aller passer une soirée de sexe et d’alcool avec son Billou.

mastersofsexs04e06_19

Et se faire recevoir par une tasse en porcelaine et un Billou tout gêné et sur le départ.
Premier râteau, donc.
Et deuxième râteau bien mérité : le coup de la clé de l’hôtel, accueillie par une réaction horrifiée de l’intéressé.

mastersofsexs04e06_10

Faut t’expliquer longtemps, ma Vivi, dis donc !
Je plains toujours le pauvre Art réduit à jouer les confidents auprès de la patronne…

mastersofsexs04e06_15

Et les potiches auprès de Bobonne.

mastersofsexs04e06_16

Comme ces gens sont équilibrés, ça fait plaisir !

Passons maintenant à l’épisode 7 qui marque, lui, le retour d’Austin, le personnage le plus drôlatique et le plus con de toute la série.

capture-decran-2016-10-24-09-18-45

C’est la fêêêête !!!

gifdumby
Vous remarquez qu’on commence tout doucement à virer vers la version moche des années soixante/soixante-dix. Ça sent la moustache en fer à cheval et les pattes d’eph/cols pelle à tarte/motifs improbables à plein nez, il est temps que la série se finisse parce que franchement, je redoute l’entorse oculaire.

Bon, je suis hyper touchée de la façon dont tout le monde s’occupe de la pauvre Betty, c’est bien chou.

mastersofsexs04e07_1

Et j’aimerais tellement que son plan avec Austin fonctionne, pitié !
Et à part ça, je dois vous avouer que j’étais pas super à l’aise avec cette histoire de Dody, ancienne fiancée de Bill, qu’il essaie de recontacter pour comprendre pourquoi elle n’a jamais répondu à sa lettre de demande en mariage.

mastersofsexs04e07_2

En vérité, ça m’a énormément énervée et je n’ai pas compris tout de suite le pourquoi de ceci.
(Mais maintenant, tout est clair et c’était pas forcément con !)

– À présent, parlons un peu de Black Mirror dont j’ai dévoré la fin de la saison 2 plus la saison 3.
On commence par le dernier épisode de la saison 2, « The Waldo moment », qui nous explique comment une farce peut devenir candidat à la députation au Royaume Uni. Moi, j’ai envie de dire à Waldo qu’il est presque un peu à la bourre vu qu’une farce est présentement candidat pour devenir maître du monde, mais bon.

blackmirrors02e03_8

Waldo est donc un petit personnage animé d’une émission de télé, dont la voix et les mouvements sont assurés par un comique raté, Jamie.

blackmirrors02e03_4

Un jour, après avoir chahuté le candidat conservateur à une élection locale, qui n’est autre que…

blackmirrors02e03_9

Brutus, mon pauv’ vieux ! La vache, il est tellement crédible en candidat tory/ringard/raie-sur-le-côté, ça fait de la peine ! (Mais je t’aime toujours, mon Brubru, malgré tout ce que tu as fait dans toutes les séries dans lesquelles tu as joué, du meurtre de César aux Noces pourpres, en passant par les misères infligées à Jamie Fraser, voui.)
Bref, après avoir ridiculisé ce pauvre Brutus, Waldo se retrouve, suite à un enchaînement de rebondissements, à se présenter pour ladite élection, soutenu par le dégoût et le désintérêt des masses pour la chose politique. (Tiens donc.) Avec les débats qui vont bien.

blackmirrors02e03_3

Le problème, c’est que les travaillistes sont dans la mouise à cause de Waldo. J’ai par ailleurs bien aimé la façon dont on sélectionne la candidate qui n’a aucune chance de remporter l’élection, mais qui est là pour faire progresser sa carrière. Formidable !

blackmirrors02e03_2

Bon, je ne vous dévoile pas le reste de l’intrigue. J’ai trouvé que cet épisode était un poil en dessous des autres, mais je pense que c’est dû au début de saison fracassant qu’était le premier épisode. Toutefois, il y a des moments vraiment percutants et qui évoquent certaines thématiques qui nous sont très actuelles, notamment le dézingage en règle de l’homme politique sur un plateau télé dans une ambiance hilare qui n’est pas sans rappeler certains de nos talkshows. Franchement, la fin de cet épisode, c’est un peu un regard vers l’avenir si Donald Trump remporte l’élection ce weekend.

J’allais presque oublier l’épisode de Noël qui, j’en suis sûre, met le cœur en joie à cette époque de l’année. (Ou pas.)
Là, j’ai eu une révélation : en fait, je ne peux pas blairer Jon Hamm ! Eh ben oui, c’est fou, mais c’est comme ça. Faut dire qu’il a toujours des rôles de gros con, ça n’aide pas.

blackmirrors02e04_14

Jamais compris les meufs qui fantasmaient sur Don Draper, l’archétype même du mec à fuir.
Cela dit, cet épisode, d’un format plus long que les précédents, est vraiment pas mal mené. Pour le coup, il vaut mieux que je ne m’étende pas pour ceux qui désirent rester purs, mais ce que je peux dire, c’est qu’il y a plusieurs petites histoires pour en raconter une plus grande, et qu’on y retrouve des petites têtes connues, comme celle d’Oona Chaplin que j’ai trouvée miiiiiille fois plus intéressante que dans Game of Thrones…

blackmirrors02e04_6

Et aussi Natalia Tena qui elle est toujours fabuleuse, bonnasse et gratinée.

blackmirrors02e04_17

Ce que je garde de cette histoire, c’est que dans cette version de notre univers, on peut bloquer les gens, et pas seulement sur les réseaux sociaux, mais dans la vraie vie.

blackmirrors02e04_19

Ils deviennent alors invisibles et inaudibles.
En dehors de cela, l’histoire est bien foutue et vous en sortez perturbés juste comme il faut !

blackmirrors02e04_11

Ce qui, personnellement, est exactement ce que j’attends de cette série.

Je suis ensuite passée à la saison 3. Le premier épisode intitulé « Nosedive » est je pense celui qui m’a le plus plu. D’abord, il est formidablement mis en scène par le réalisateur Joe Wright (Orgueil et préjugéééééés !!!) et surtout, énorme surprise, il est porté par une actrice que j’ai trouvée merveilleuse et qui s’appelle Bryce Dallas Howard, et dieu sait que j’avais d’énormes a priori la concernant.

blackmirrors03e01_10

Point de départ de cet épisode, les réseaux sociaux ont envahi notre vie au point que désormais, nous nous notons les uns les autres ! (Ce qui existe déjà, au passage, quand vous notez votre chauffeur Uber, entre autres.)

blackmirrors03e01_11

Cela encourage évidemment les comportements les plus sincères auprès de son prochain.

blackmirrors03e01_16

D’autant que cette note influe sur toutes les dimensions de notre vie. Certains endroits sont réservés aux 3,5 étoiles et plus, par exemple. Dans le cas de Lacie, il faut passer au plus vite à quatre étoiles pour assurer au mariage de sa vieille copine super populaire (Alice Eve, insupportable et excellente) et accéder à l’appartement de ses rêves.

blackmirrors03e01_12

Bien sûr, tout se passe de traviole et on assiste à la très rapide descente aux enfers de Lacie… tout ça pour monter en grade et en popularité.

blackmirrors03e01_8

C’est ridicule, exagéré, on lève les yeux au ciel… et pourtant c’est déjà là.
Je peux vous dire que si moi, on devait me noter, vu ma faible adaptation sociale et ma misanthropie, je ne dépasserais pas deux étoiles. J’en donne quand même cinq à cet épisode, même si j’ai préféré le premier de la saison 2.

Dans la foulée, « Playtest ». Cette fois, c’est un bourlingueur qui arrive en fin de tour du monde et se retrouve fauché en Grande-Bretagne. Pour acheter son billet d’avion et rentrer aux Etats-Unis, il accepte de tester un nouveau système de jeu vidéo. On vous colle un implant au niveau de la nuque (là, déjà, on t’annonce ça, TU TE BARRES !) et tout devient réel.

blackmirrors03e02_6

Beaucoup trop réel.

blackmirrors03e02_4

Clairement, c’est l’épisode « jumpy » de la saison. Je me suis tapé une belle trouille et j’avais hâte qu’on en finisse.

Troisième épisode, « Shut up and dance », sans doute celui qui m’a le plus dérangée, le truc qui pourrait tout à fait arriver. Un ado se retrouve avec un virus sur son ordi à cause de sa petite sœur qui le lui a piqué, et télécharge un logiciel de nettoyage. Ce faisant, son ordinateur est hacké et sa webcam se met à le filmer à son insu. Il est rapidement contacté par un individu qui lui donne des instructions à exécuter sous peine de transférer à tous ses contacts un extrait de lui en train de se tripoter devant des photos de cul, ce qui le perdrait de réputation pour les siècles des siècles.

blackmirrors03e03_6

On retrouve ici ce cher Ser Bronn de la Néra qui lui se fait pincer à vouloir se taper une pute.

blackmirrors03e03_1

Bref, on suit leur petite cavale jusqu’à la chute… pas forcément réjouissante.

blackmirrors03e03_3

Et on se dit que oui, des gens se sont déjà fait choper et rançonner leurs données. Sympa, ça fout pas du tout les jetons !

Quatrième épisode, « San Junipero », le plus poignant. Deux jeunes femmes se rencontrent en 1987, sauf qu’elles ne vivent pas vraiment en 1987.

blackmirrors03e04_3
Une jolie fable futuriste qui parle de vieillesse, de tourisme virtuel, d’euthanasie, entre autres joyeusetés. Et une jolie histoire d’amour, aussi.

blackmirrors03e04_2

Un peu lent au démarrage, on comprend assez vite sur ce qui se goupille. Mais moi, voilà, les histoires de vieux, ça me fait toujours chialer d’importance.
Et puis cette délicieuse ambiance régressive des années 80…

blackmirrors03e04_11

Et enfin, cinquième épisode de cette saison 3, « Men against fire ». Pareil, on voit assez vite venir le twist. C’est assez dégueu et pas forcément très innovant. Un soldat se retrouve à devoir traquer de monstrueux et dangereux humanoïdes.

blackmirrors03e05_3

blackmirrors03e05_9

blackmirrors03e05_5

Sans doute l’épisode que j’ai moins aimé, bien qu’il soit tout à fait plombant.
Globalement, et quoique la saison m’ait assez plu, je n’ai pas l’impression d’avoir retrouvé la série d’avant la récupération par Netflix. Black Mirror s’est américanisé, pas pour le mieux, je dois dire. J’aimais la petite touche british des deux premières saisons. Les intrigues sont toujours bien troussées, mais plus faciles à décoder.

Il me reste encore à commenter le dernier épisode d’une heure vingt, d’excellente facture celui-là. Je l’ai regardé hier. 😉

– Passons maintenant à Westworld, série pleine de mystère mystérieux qui me happe chaque lundi, un vrai délice !
Dans l’épisode 3, « The Stray », nous avons quasiment la confirmation textuelle que Dolores est bien là pour se faire violer par des touristes exigeants. C’est charmant !

westworldsaison1_426

Nous apprenons également que Bernard, que j’adore parce qu’il semble encore le plus normal du lot, a été marié à Zoe Washburn, bonheuuuur !

westworldsaison1_423

westworldsaison1_424

Et puis du côté des hôtes, il commence à y avoir de plus en plus de bugs. Pas flippant du tout celui qui se fracasse la tronche avec un gros caillou !

westworldsaison1_425

Il est aussi question d’un certain Arnold, co-créateur de Westworld aujourd’hui disparu. (Sauf que je vous parie qu’il n’a pas du tout disparu et qu’il est quelque part dans le coin, peut-être même sous nos yeux !)
Petit à petit, l’univers se dévoile, avec une lenteur des plus exquises.

westworldsaison1_4211

Et les choses avancent, chaque épisode apporte une petite chose en plus qui pourrait faire basculer Westworld dans le chaos.

westworldsaison1_428

Dans le quatrième épisode, « Dissonance theory », nous retrouvons notre fameux homme en noir et sa mystérieuse quête.

westworlds01e05_10

Ainsi qu’un culte étrange.

westworlds01e05_4

westworlds01e05_2

Et les recherches de Maeve avancent. Fascinant personnage !
Je ne sais pas ce qui se passe ni qui a bricolé quoi, mais clairement, les hôtes se souviennent de leurs vies précédentes. Trop hâte de voir la suite !

– Je ne sais plus trop où j’en suis de The Big Bang Theory, mais il y a dix jours, j’ai regardé l’épisode 5 de la saison 10, « The hot tub contamination », et un échange en particulier m’a fait mourir de rire, au tout début de l’épisode.

vlcsnap-2016-10-18-10h55m31s094

Penny : I’m confused, wich one is Mr Robot ?
Leonard : I’ll give you a hint, we’re watching Daredevil.

Bravo, Penny, pour tes efforts !

gifclap

Dans cet épisode, nous apprenons enfin pourquoi Sheldon frappe toujours trois fois ! Pas sûre qu’il était vraiment nécessaire de donner une raison, mais elle est touchante.
Au demeurant, je plains Bernie et Howie pour les parasites qu’ils ont dans leur jacuzzi !

vlcsnap-2016-10-18-11h03m39s803 vlcsnap-2016-10-18-11h01m43s504

– Et maintenant, parlons un peu de Poldark. Dans l’épisode 7, il me semble bien que notre ami Dwight nous fait le coup des montagnes russes. D’abord, le voilà fiancé à cette délicieuse enfant…

poldarks02e07_19

Puis il se fait vertement sermonner par l’oncle de ladite enfant, qui, soit dit en passant, ne sera plus si riche si elle l’épouse.

poldarks02e07_23

Peu lui chaut, il décide quand même de l’enlever.
Entre-temps, il recolle le genou d’une petite paysanne. Puis au moment de partir rejoindre son aimée, se retrouve à devoir venir en secours à… je vous le donne en mille, Mister Popol lui-même qui s’est encore foutu dans une merde royale avec ses histoires de marchandises clandestines.

poldarks02e07_12

J’ai cru décéder d’angoisse !
Mais du coup, voilà la petite Caroline qui attend en vain.

poldarks02e07_6

Et le lendemain, elle est partie pour Londres avec son carlin sous le bras, en laissant une gentille lettre à Dwight. Tant pis, c’est qu’ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre. (Sauf que siiiii !)

poldarks02e07_5

Bref, pauvre Dwight, si gentil, si pur, si loyal. Le genre à être toujours le dindon de la farce.
J’adore, en tout cas, ses conversations avec Demelza sur le fait d’aimer quelqu’un d’une condition bien supérieure à la sienne. C’est toujours mignon, pudique et bien fichu.

Des fois, je me dis que ce n’est sûrement pas chez Elisabeth que Popol se marrait comme ça.

poldarks02e07_15

Non, chez Elisabeth, il aurait le droit à…

poldarks02e07_16

… tatie Agatha. Le genre qui ne t’accueille pas avec des gâteaux mais avec des coups de fusils !
Oh, et grosse ambiance entre les deux Mrs Poldark.

poldarks02e07_9

poldarks02e07_8

awkwardgif

L’épisode 8… bon, là, j’ai dû mener une réflexion intense sur la raison pour laquelle je regardais cette série. Et j’en suis venue à la conclusion que si je voulais regarder une série avec un mec parfait, je regarderais Outlander et que ça m’ennuierait. Il y a donc de fortes chances pour que les erreurs, les défauts de Ross Poldark et les vicissitudes de sa petite vie me divertissent.
Non, en clair, je regarde juste pour Demelza. Et le point culminant de cette saison, y a pas à dire, c’est quand même ça :

tumblr_ofiurmthzs1ql3i4oo1_500

Bien fait, ducon !

gifhair
Je suis sympa, je vous mets un arrêt sur image sur la tronche ahurie de Popol qui vient de se prendre la dérouillée de sa life.

poldarks02e08_2
Honnêtement, je suis pour la paix des ménage et l’absence de violence dans le couple, mais là, soyons clairs : ça fait quand même depuis le début de la saison qu’il demande à se faire battre, le mec.
Bref, étonnamment, j’ai trouvé cette scène extrêmement satisfaisante !

poldarks02e08_1
Et je pense qu’elle aussi.
Non mais oh, on veut bien être sympa, mais au bout d’un moment, faut arrêter les conneries.
Demelza est d’ailleurs formidable dans le rôle de la meuf qui lance des avertissements l’air de rien.

poldarks02e08_44

poldarks02e08_43

« Salut la pintade. Dis voir, ça te ferait chier de lâcher mon mari, pour changer ? »

Et puis la lettre, et tout… ah j’en étais malade pour cette pauvre gosse qui SAIT qu’il va aller se taper l’autre et qui attend sans doute ça depuis le jour où il lui a passé la bagouze !

tumblr_ofjhtqylug1ql3i4oo4_500

Et tout ça pour quoi ? Mais pour une scène de baise à vomir, c’est dingue ! Zéro alchimie, j’ai cru qu’il allait la violer. Et elle, elle est aussi sexy qu’un sac de pois chiches.

poldarks02e08_16

Bref, j’avais hâte que ce soit terminé. Notez, fallait peut-être qu’il s’en rende compte, je sais pas. En tout cas, beurk. Je reste #TeamChacunChezSoi. Tant pis pour Machine si elle se coltine George qui lui aussi a la sensualité d’une lampe de chevet.

poldarks02e08_40
Maintenant, je vais regarder l’épisode 2×09 pour voir Demelza déchaîner les enfers sur ce pauvre Popol qui va évidemment regretter amèrement d’avoir laissé son petit cerveau prendre le commandement.
(Connard.)

Bon ! C’en est fini de cette trèèèès longue WitchWeek. Ça m’apprendra à en zapper une, j’ai cru ne jamais en voir le bout.
Allez, je file regarder les séries de la semaine.

À demain pour le billet ciné, veuillez agréer l’expression de mes verrues distinguées, tout ça tout ça et bisous ! <3

 

 

Posted by on Nov 1, 2016 in WitchWeek | 10 comments

10 Comments

  1. La scène entre Elisabeth et Ross a été édulcorée par la BBC jugeant la version du livre inadaptée au public. Et pour cause, dans le livre Ross viole bien Elisabeth. Je pense que c’est pour cela qu’à l’écran on a d’abord cette impression. ils ont du poussé le plus loin qu’ils ont pu. J’imagine qu’ils n’ont pas voulu avoir les même problèmes que Downton a eu avec le viol d’Anna. Côté « Carolight », j’espère bien que ces deux idiots vont se rabibocher…non mais…

    • Okééééééé ! Ah ben dis donc, ça va pas du tout, ça !! Je comprends mieux l’intention du coup…

  2. Black Mirror saison 3, pour l’instant je n’ai vu que les 3 premiers épisodes (je prends mon temps parce que c’est dur à digérer à chaque fois).
    Certes, « Shut up and Dance » était très dérangeant, le coup le plus dur étant révélation finale qui m’a complètement fait changer de perspective.

    Il est trop bien fait le jeune Anthony Hopkins dans Westworld. Au fait, certaines musiques de la série (surtout les reprises des chansons) sont écoutables sur youtube. La version entière de Paint it Black est absolument magnifique !

  3. Je ne sais pas si tu as vu cet article assez intéressant de HULK. Quelques arguments de réflexion pertinents 😉 http://birthmoviesdeath.com/2016/10/27/black-mirror-is-kinda-bullshit

    Jon Hamm joue des gros cons, mais je préfère quand il fait la comédie ! Ses apparitions dans diverses comédies et SNL sont à se pisser dessus 🙂

    San Junipero ♥ Pauvre Mackenzie Davies, coincée dans les années 80 dans toutes ses rôles ! Au moins son personnage est moins pénible ici !

    • La vache, je suis sûre que cet article est hyper intéressant, mais écrit en majuscules, c’est pas possible ! J’ai pas pu aller plus loin que deux ou trois paragraphes. :-/
      Merde, j’ai raté Mackenzie Davies dans autre chose ??

      • Halt and Catch Fire, il y a Lee Pace aussi 😉

  4. Hello Sorci!

    Bon, je m’absente deux semaines, pas de net. Et c’est la folie, je regarde beaucoup trop de choses, voilà la conclusion logique xD!

    Bref, j’ai rattrapé Poldark (même si j’ai encore loupé un épisode quelque part ^^’) principalement parce que j’ai vu ta capture de Demelza en coller une à Ross. Ce fut très satisfaisant en effet, non mais, quelle buse je vous jure.

    Entre le sex appeal du sac de pois chiche, et la sensualité de la lampe de chevet, tes commentaires m’ont bien fait rire tient! Bref, je regarde désormais cette série exclusivement pour Demelza.

    Et sinon, j’ai lu les commentaires du post, et je l’ai probablement glissé une vingtaine de fois dans les miens xD, mais Halt and catch fire, ce serait quand même dommage de passer à coté! *v*

    ps: c’était dans un de tes posts suivant, mais merci pour la photos de la réunion entre David Tennant, Billie Piper et John Barrowman, parce que je ne l’avais pas vu, et c’est quand même du bonheur instantané!

    Bon week-end Sorci! 😉

    • Okéééé, je promets d’y jeter un oeil ! 😉

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top