Categories Menu

301 : Lia

« My name is Annie Claire Sawyer, and two years ago, I died. In so many ways, that’s when my life began. In the company of horrors, I learned about friendship and loyalty, sacrifice and courage. Humanity isn’t a species. It’s a state of mind. It can’t be defeated. It moves mountains. It saves souls. We were blessed as much as we were cursed. In this little enclave with the lost, I witnessed the very best of being human. We were safe here, while outside the monsters prowled. »

Hop, voilà ma première vraie review de Being Human. Une petite série que j’aime beaucoup, très humaine de par ses menus défauts et qui pose de façon très réaliste la question de l’humanité. Tellement réaliste que parfois, difficile d’aller se coucher juste après. Pour une fois, on représente sans fards la dure vie de vampire, de fantôme ou de loup-garou. Par les temps qui courent, ça nous change.

Et pour commencer, j’ai envie de dire : JUST. DO. IT.
Mais merde, quoi, ça fait un moment qu’on le sent venir, là, non ? Les signes ne trompent plus, allez hop, casez-moi Fantômette et Vlad et qu’on en finisse.
C’est vrai, ça, même ceux que ça regardent pas trouvent ça tout à fait inévitable alors zou !

Je ne suis guère intéressée par les vampires complètement dégénérés qui s’amusent à faire boulotter des innocents par des loups-garous les nuits de pleine lune, mais je me dis que ça peut donner lieu à quelques histoires sympatoches.

Après avoir exploré dans les grandes largeurs la culpabilité de Mitchell, on va peut-être voir notre pauvre Alonso en chier à son tour bien proprement. (Genre il n’en chie déjà pas du tout.)

Mais mission numéro 1, ici, récupérer Annie. Non parce que Mitchell il a décidé c’est pas possible. Ok, le nouvel appart est sympa, mais pas question de tenir la chandelle jusqu’à la fin des temps comme ça.

(Eh oui, même les loups-garous ont besoin de pimenter un peu leur sexualité, de temps en temps.)

Tiens, j’en profite pour souligner aussi que je ne voyais pas Nina rester aussi longtemps. Mais bref.
Hop, guettons donc un macchab’ en puissance et profitons-en pour passer la porte avec lui.

(Oserais-je dire à quel point je trouve adorable l’amitié presque contre-nature qui unit George et Mitchell ?)

Voilà donc Orphée parti chercher son Eurydice. Il aurait quand même pu choper un petit harmonica, au passage histoire de faire genre.
Mais voilà, ça n’est pas si simple. Nosferatu rencontre donc une intrigante demoiselle qui l’accompagne dans sa quête puisqu’il s’avère bientôt qu’avant de pouvoir récupérer Annie au Purgatoire et de commencer une nouvelle vie, va falloir faire preuve d’un minimum de repentance.

C’est parti, donc, pour l’acte de contrition de John Mitchell.

Et jolie petite révélation, Lia, puisque c’est son nom, est une des victimes du train. Une des victimes de Mitchell et Daisy quand ils étaient pas contents.

Mitchell : I’m an animal. I don’t deserve mercy or forgiveness. I’m a murderer. I couldn’t help myself. I loved it. The sensation, the power… I was dead but I never felt so alive. I wasn’t human anymore. I lost my conscience, I was free, and that’s what I was addicted to. I hacked my way through the world. I left a trail of blood, a thousand miles long. And I loved it. I’m a disease. I’m a plague. I’m sorry. I’m so sorry.

Là-dessus, donc…

Annie : You saved me !
Mitchell : You saved me too.
Sorci : Aaaaaaaaaaaw !

(Je trouve qu’ils auraient quand même pu un peu s’embrasser, mais bon.)

Chouette fin d’épisode, donc. Alonso est au bord des larmes, donc je suis ravie !

Gageons que cette sympathique ambiance ne va pas trop durer.

D’autant que si on rajoute une romance dans cette dynamique déjà un peu étrange, ça va changer beaucoup de choses.

Et maintenant, pour les petites anecdotes :

– Vous allez rire. Le jeune loup-garou, là. Je sais pas, je l’ai zyeuté dans tous les sens et… je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer qu’il ressemble beaucoup à Lauren Socha, Kelly dans Misfits. Bingo, ma caille ! C’est son frangin !!!

– Le réalisateur de cet épisode, c’est Colin Teague. A qui on doit le merveilleux final de la saison 3 de Doctor Who.

– Et puisqu’on évoque le Whoniverse…

– Et enfin, je me demande à quoi va ressembler l’avenir de Being Human passé la saison 3… puisque Aidan Turner va sans doute passer de très longs mois en Terre du Milieu Nouvelle-Zélande pour y tourner le Hobbit de Peter Jackson. Et comme il est un des treize Nains (hérésie !!!) qui accompagnent Martin Freeman, c’est pas comme s’il allait jouer une demi-scène dans chaque film !
En outre je ne conçois guère Being Human sans Mitchell… donc ? Sera-t-il tué par un loup-garou (George ???) dans la saison qui vient comme l’énonce Lia ? D’autant plus qu’on assiste au plantage d’un autre vampire par un loup-garou dans cet épisode même ? Je peux vous dire que s’ils dégagent Aidan Turner, ça ne va pas me plaire !

– Et puis enfin, mon Dieu mais que Russell Tovey et Sinead Kinnan m’ont fait rire avec leurs mimiques dans cet épisode. J’en pouvais plus. Surtout Russell, d’ailleurs.

Posted by on Fév 11, 2011 in Being human | 5 comments

5 Comments

  1. Ah Being human, ça fait plaisir ça tient! J’adore cette nouvelle saison, bon en fait j’adore cette série… Vivement demain!^^

    Merci pour la review Sorci! Bon visionnage pour la suite, si tu n’as pas encore vu ^^

    Et joli le coup du frère de Lauren Socha, j’avais pas capté du tout!

  2. Merci pour la review!
    Episode un peu facile j’ai trouvé, mais ça fait plaisir de les revoir. Toujours aussi attachants ces trois (quatre maintenant) là.

    Pour ce qui est des anecdotes, j’ajouterais juste: Ronson Green!!! Le papa loup-garou c’est TONY HILL! (Wire in the Blood) Ouh que je l’aime celui-là…

  3. ah oui, c’est RoBson bien sûr. Pardon pour la coquille, c’est l’enthousiasme…

  4. Merciiiiiiiiii!Un épisode entier à me demander pourquoi la tête du jeune loup garou me disait quelque chose!Y’a un sacré air de famille en effet!
    J’ai eu beaucoup de mal avec cette série au début mais je ne sais pas si elle s’est améliorée où si c’est mon regard qui a changé mais j’aime énormément et ce début de saison me plait bien!

  5. punaise t’as eu l’oeil pour le frère de "Kelly"
    trop forte Sorcière!

    bon allez zou, épisode 2 j’arrive
    (l’actrice qui joue Lia elle est quand même super balèze j’ai trouvé)

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top