Categories Menu

116 : Volunteers

Bon, je n’avais pas trop l’intention de m’y prendre comme ça, mais là, il faut que je solde mes comptes. J’ai trop de retard pour Cold Case, ça me bloque tout, et entre nous, je suis en train de méchamment me manger le contrecoup de mes longues semaines à bosser comme une malade, donc je n’ai qu’une envie, c’est de finir les trucs en cours et de passer à autre chose. Dommage, c’est cet épisode qui va en faire les frais puisqu’il est le dernier d’une longue lignée d’excellence.
L’ennui, donc, c’est que cela fait plus de dix jours que je l’ai vu, et que je n’en maîtrise plus tous les tenants et aboutissants.
Néanmoins, je peux quand même en dire qu’il m’a proprement plombée. Summer of love, hein ? Mon cul !
D’abord, nos deux victimes de 1969, Charlie et Julia, sont admirables. Les acteurs sont parfaits de réalisme, et cela fait maintenant deux fois que je surprends une sublime Amber Benson, anciennement goudou dans Buffy, ce qui ne lui allait pas super au teint.
En vampire dans SPN, elle était formidable. Mais alors là, en peace-and-love, elle est tout simplement solaire.

Au fil de l’épisode, le voile se lève sur la vie de ces deux jeunes en 1969 et l’on découvre avec force respect qu’ils aidaient clandestinement des femmes à avorter proprement, au lieu de se faire charcuter par des charlatans. (On vous fait grâce des détails pour cette fois parce que vous avez été très sages. Mais franchement, j’en avais mal aux ovaires.)

Ils font ça, ces braves, pour rien, pour la beauté du geste, pour défendre la liberté. Et quand on regarde ça depuis notre petit salon, leurs manigances paraissent incroyables… incroyables de courage, et aussi incroyablement vaines quand on sait que quelques années plus tard, l’avortement devient légal. A ce moment-là, on se dit que ce serait trop dégueulasse qu’ils meurent pour ça. En fait, limite on préférerait.
Car le coupable est le pire des vendus. Du genre à cramer son ordre d’incorporation pour le Vietnam mais qui bosse en réalité pour la CIA. Les deux jeunes ayant découvert son secret alors qu’il les photographiait en pleine mission avortement (cette nigaude de Maggie Grace se fait mettre en cloque), l’enfoiré les tue froidement pour protéger sa couverture (et sa future carrière) lors d’une scène bien entendu insoutenable. Le regard d’Amber Benson alors qu’il vient de tuer Charlie et que Julia sait qu’elle va mourir… ce regard-là, je ne suis pas près de l’oublier. Pour moi, c’est l’image de cet épisode.

Pour autant, il y a des petits défauts, dans cette histoire. D’abord, un gros gros bug de casting, et j’avoue que ça me fait chier de le reconnaître… Katee Sackhoff qui, malgré ses blouses à fleufleurs et ses colliers en bois, est complètement anachronique avec sa blondeuur ultra-moderne et sa coupe de Starbuck en pleine repousse. Impossible de la voir autrement qu’en Kara, impossible de ne pas s’imaginer Lee débarquer au coin de la rue. C’est la Starbuck de la saison 1, brute de décoffrage, et point barre.

Et puis il y a Scotty et sa copine Elisa dont il semble avoir une honte mortelle, surtout lorsqu’il croise Lilly. Je pense que s’il pouvait fourrer Elisa dans un trou de souris en attendant que Lilly passe son chemin, de préférence avec quelques coups de tatane en traître, il le ferait. Faut dire qu’elle n’a pas l’air d’avoir la lumière dans toutes les pièces, la chère enfant.

On sent tout de suite le côté forcé de cette affaire. Ca devrait imploser sous peu. To be continued, donc.

(Oui, c’est une review boulet, je sais. Mais je jure que si je revois un jour cet épisode, je l’éditerai. Et pour me faire pardonner, je vais reviewer le prochain épisode de SPN.)

Posted by on Sep 1, 2008 in Cold case | 11 comments

11 Comments

  1. AAAh, j’l’aime pas Elisa. M’énerve, et ils nous la ressortent dans tous les épisodes que je vois en ce moment…

  2. Sackhoff ? Pas crédible ? Nooooooooon ?
    Tu parles d’une surprise… LOL
    Et en plus y’a Amber Benson et tu es quand même allée jusqu’au bout ?
    Tu mérites une médaille ! 😉

  3. Pour ça, j’suis d’accord avec la Sorcière !!
    J’ai pas vu cet épisode, mais j’adore Katee Sackhoff (elle peut pas être bonne dans tous ses rôles, et j’admire la Sorcière de le reconnaitre, connaissant toute son affection pour Starbuck et son interprete) et Amber Benson est une bonne actrice aussi (malgré des hauts et des bas dans Buffy, elle m’a convaincu plus d’une fois).

  4. Je trouve que Sackhoff est nulle !
    Dans BSG comme dans BIONIC WOMAN, on sent ses grincements de dents à chaque pas pour jouer les dures alors qu’elle est ridicule.
    Et elle aussi féminine que Balasko dans GAZON MAUDIT en plus…
    On ne va quand même pas se fâcher pour "ça", non ? 😉

  5. hihihi… sam’férire…. je pense que tout le monde sait où mon c? »ur balance dans ce débat, donc je me tais…
    Revenons à nos moutons Cold casiens: maaaarvellous épisode, on est complètement immergés dans l’époque et ses contradictions. Et j’avoue que, moi,Elisa, elle me plaît bien. Elle nous permet d’avoir de Scotty une vision en plusieurs dimensions, et qui ne sont pas toutes pour nous plaire. Du coup son personnage prend de l’épaisseur, sam’plé sam’plé …

  6. Nan mais ce qui est énervant, c’est que chaque fois que j’écris son nom, paf, la machine se met en route et les superlatifs pleuvent. Je m’en fous que les gens aiment ou pas, j’en ai mais, rien à cirer. C’est juste que quand je rédige un truc, j’aimerais ne pas avoir à me dire : « Et là, untel va débarquer et répondre exactement ça et ça. » Prochaine fois, je ferme les coms quand je parle de Katee Sackhoff. Ce sera plus simple. (Oh oui, je suis énervée, épuisée, et levée à 6h00, ça aide pas. Mais moi je m’efforce – et merci à Fab de l’avoir remarqué, ça fait plaisir – de rester à peu près objective dans certaines situations, et il y a des trucs, au début ça fait rire, et puis après, ça fait plus rire.)

  7. (Surtout que c’est pas le sujet)
    Tu diras ce que t’as pensé de Scotty face à Elisa? J’avoue que j’avais trouvé ce nouvel éclairage de Valens bien amenée…

  8. Elle est spéciale quand même Elisa, je me rappelle de sa rencontre avec Lily, c’était assez marrant, elle ne peux pas se retenir de dire ce qu’elle pense (enfin, c’était mon impression, puis en fait la saison 1 remonte à loin pour moi), même quand c’est un peu honteux pour Scotty LOL

  9. J’en reparlerai pour le dernier épisode en date que j’ai vu où Scotty explique l’affaire à Lilly…

  10. Cool… on se voit demain?

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top